Six Mil Antennas nous immerge dans un psychédélisme futuriste

Conçue pour la statosphère 360° de la Société des Arts Technologiques de Montréal, la nouvelle version du film de Johnny Ranger, Six Mil Antennas – The final cut, nous transporte dans un univers futuriste et psychédélique. Déjà présentée aux publics dans le cadre du Festival du Nouveau Cinéma à l’automne dernier mais sous une autre version, cette nouvelle co-production de la SAT et de Mindroots met toujours plus au centre les expériences immersives.

Des personnages évoluant dans des décors fictifs nous accompagnent dans un environnement nourri par des codes audiovisuels surréalistes. Le public est invité à passer par différents états imaginaires à travers cette oeuvre narrative qui réinvente tous les processus communicationnels standards. Le récit évolue entre humour incisif, sensualité esthétique et gravité déconstruite.

Par le biais de la musique électronique des années 2010 mais aussi grâce à certaines références cinématographiques de Jean-Luc Godard, Gaspard Noé ou encore Ingmar Bergman, le compositeur et artiste Manuel Chantre illustre l’univers de Johnny Ranger. La trame sonore qu’il a conçue pour cette oc­casion est le fruit d’une année de travail et de dialogue entre les deux artistes. Cette troisième collaboration est la synthèse respective de leurs recherches autour des oeuvres immersives aux narrations non linéaires, elle sera présentée du 7 au 31 août dans le dôme de la SAT, 1201 Boul. Saint-Laurent à Montréal.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site web de la Société des arts technologiques.


Article rédigé pour The Creators Project.

Publicités